Le test marché

Le test marché

Le test marché permet à l’entrepreneur à l’essai d’apprécier ses capacités à entreprendre. Il permet de tester la viabilité économique du projet pour en vivre dignement.


L’appui de la couveuse est continu, individualisé et personnalisé dans le cadre d’un parcours d’apprentissage au métier d’entrepreneur. Par ailleurs, l’entrepreneur à l’essai s’engage à suivre un programme de formations.

Il peut arriver que certains entrepreneurs n’aient pas ou plus de budget CPF pour financer leur accompagnement. Vous pouvez les aider par votre don.

L’association COUVEO accueille notamment des salariés en transition professionnelle. C’est à dire, des collaborateurs notamment touchés par un plan de sauvegarde de l’emploi. En effet et par expérience, le test marché est pour eux très utile.
Une réserve, cependant, l’activité envisagée ne doit pas être réglementée. Elle ne doit pas nécessiter le recrutement de salarié, l’utilisation d’un local commercial, ou d’investissements importants. Ceci étant limité à la phase de test en couveuse .

  • Conserve son statut et ses revenus sociaux
  • Est assuré pour son activité professionnelle exercée au sein de la couveuse
  • Est couvert en cas d’accident du travail
  • Peut poursuivre son emploi salarié à temps partiel
  • Peut percevoir ses bénéfices (hors congé reclassement et CSP)

Bon à savoir :


Les couveuses d’entreprises sont à l’origine du Contrat d’Appui au Projet d’Entreprises (CAPE).
La loi pour l’initiative économique de 2003 a formalisé le CAPE.
En effet, grâce au CAPE, le futur entrepreneur peut tester son projet dans le cadre d’un hébergement juridique de l’activité.
En même temps, l’entrepreneur s’engage à suivre un programme d’accompagnement et de formation.
Ainsi, le porteur de projet maintient son statut (demandeur d’emploi, étudiant, salarié à temps partiel, retraité, etc.). Il conserve le droit aux aides sociales (assurance chômage, revenu de solidarité active, etc.). Il reste affilié au régime général de la sécurité sociale.
En effet, les salariés en congé reclassement ou en congé mobilité peuvent signer un CAPE avec COUVEO. Ils peuvent, ainsi, tester leur projet de création d’entreprise. Par contre, ils ne doivent pas percevoir les bénéfices de leur activité, tant qu’ils sont en congé reclassement.
Après le passage en couveuse d’entreprises, l’entrepreneur peut décider de créer ou non son activité.

Pour nous contacter, utilisez ce formulaire :

COUVEO est adhérente à l’Union des Couveuses d’Entreprises