Tester son marché avant de créer

Tester son marché avant de créer

Tester son marché avant de créer permet à l’entrepreneur en couveuse d’apprécier ses capacités à entreprendre et de vérifier la viabilité économique de son projet pour en vivre dignement.
Dans le cadre de ce test marché, l’appui de la couveuse est continu, individualisé et personnalisé.

Les salariés en transition professionnelle

L’association COUVEO accueille tout salarié en transition professionnelle, qui veut tester son marché avant de créer.
C’est à dire, des collaborateurs :

  • en congé de reclassement (dans le cadre d’un plan sauvegarde de l’emploi),
  • en congé mobilité (dans le cadre d’un plan de départ volontaire),
  • en contrat de sécurisation professionnelle (CSP).

Ces collaborateurs perçoivent une allocation de la part de leur employeur et bénéficient de temps pour se consacrer à leur projet. Cependant ils n’ont pas, à de rares exceptions près, le droit de percevoir un revenu complémentaire.

Mais quel est le problème ?

Si l’on souhaite tester son marché, c’est à dire vendre ses produits ou ses prestations, on risque de percevoir un revenu complémentaire…
Par ailleurs, on ne peut réaliser un travail ou une prestation qu’en étant soit salarié (d’une entreprise qui facturera le client), soit à son compte (en étant immatriculé).
Or, rappelons qu’une personne devient salarié quand elle signe un contrat de travail.
Ce contrat de travail intègre un lien de subordination avec l’employeur. La contrepartie de ce lien de subordination est le versement obligatoire d’un salaire.
Par conséquent si le collaborateur en congé de reclassement ou en congé de mobilité, signe un contrat de travail (éventuellement avec une société de portage salariale), il ne pourra plus bénéficier de son congé (reclassement, mobilité ou CSP) pour deux raisons. La première est qu’il aura signer un contrat de travail, la seconde qu’il percevra un salaire qui ne peut se cumuler avec l’allocation que lui verse son ancien employeur.
Enfin, si le collaborateur créé une entreprise ou une société pour s’immatriculer et établir lui même ses factures, il sortira de son congé de reclassement, ou de son congé mobilité ou de son CSP.
Ces deux solutions (salariat ou création) sont évidemment pertinentes dès lors que le salarié en mobilité s’est assuré de la viabilité de son projet.

La solution du CAPE ou contrat d’appui au projet d’entreprise

Alors comment faire alors pour légalement tester son marché avant de créer sans être salarié et sans s’immatriculer ?
La réponse est le contrat d’appui au projet d’entreprise (C.A.P.E.). En effet, le C.A.P.E. n’étant pas un contrat de travail, aucun salaire n’a à être versé. Par ailleurs, le C.A.P.E. permet à son signataire d’utiliser le numéro SIRET de la couveuse. Il n’a donc pas besoin de s’immatriculer.

Pendant toute la durée du Contrat d’Appui au Projet d’Entreprise, l’entrepreneur à l’essai :

  • Conserve son statut et ses revenus sociaux
  • Est assuré pour son activité professionnelle exercée au sein de la couveuse
  • Est couvert en cas d’accident du travail
  • Peut poursuivre son emploi salarié à temps partiel
  • Peut percevoir ses bénéfices dans le cadre d’une fiche de rétribution. Attention, tant qu’un signataire d’un CAPE est en CSP, ou en congé reclassement ou en congé mobilité, aucune rétribution ne lui sera versée.

Les limites : L’activité envisagée ne doit pas être réglementée. Elle ne doit pas nécessiter le recrutement de salarié, ni l’utilisation d’un local commercial, ou d’investissements importants.

Bon à savoir :

Les couveuses d’entreprises sont à l’origine du Contrat d’Appui au Projet d’Entreprises (CAPE).
La loi pour l’initiative économique de 2003 a formalisé le CAPE.
En effet, grâce au CAPE, le futur entrepreneur peut tester son projet dans le cadre d’un hébergement juridique de l’activité.
En même temps, l’entrepreneur s’engage à suivre un programme d’accompagnement et de formation.
Ainsi, le porteur de projet maintient son statut (demandeur d’emploi, étudiant, salarié à temps partiel, retraité, etc.). Il conserve le droit aux aides sociales (assurance chômage, revenu de solidarité active, etc.). Il reste affilié au régime général de la sécurité sociale.
En effet, les salariés en congé reclassement ou en congé mobilité peuvent signer un CAPE avec COUVEO. Ils peuvent, ainsi, tester leur projet de création d’entreprise. Par contre, ils ne doivent pas percevoir les bénéfices de leur activité, tant qu’ils sont en congé reclassement.
Après le passage en couveuse d’entreprises, l’entrepreneur peut décider de créer ou non son activité.

Pour nous contacter, utilisez ce formulaire :

    COUVEO est adhérente à l’Union des Couveuses d’Entreprises

    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de l’usage du site. View more
    Cookies settings
    J'accepte
    Privacy & Cookie policy
    Privacy & Cookies policy
    Cookie name Active

    Qui sommes-nous ?

    L'association COUVEO est enregistrée auprès de la Préfecture de Loire Atlantique sous le n° RNA W442024254 Son n° SIRET est le 877 729 319 00021 L’adresse de son site Web est : https://couveo.net Elle est hébergée dans les locaux de Creatio Formation au 40 bd Jean Ingres 44100 Nantes

    Utilisation des données personnelles collectées

    Commentaires

    Quand vous laissez un commentaire sur notre site web, les données inscrites dans le formulaire de commentaire, mais aussi votre adresse IP et l’agent utilisateur de votre navigateur sont collectés pour nous aider à la détection des commentaires indésirables. Une chaîne anonymisée créée à partir de votre adresse de messagerie (également appelée hash) peut être envoyée au service Gravatar pour vérifier si vous utilisez ce dernier. Les clauses de confidentialité du service Gravatar sont disponibles ici : https://automattic.com/privacy/. Après validation de votre commentaire, votre photo de profil sera visible publiquement à coté de votre commentaire.

    Médias

    Si vous êtes un utilisateur ou une utilisatrice enregistré·e et que vous téléversez des images sur le site web, nous vous conseillons d’éviter de téléverser des images contenant des données EXIF de coordonnées GPS. Les visiteurs de votre site web peuvent télécharger et extraire des données de localisation depuis ces images.

    Formulaires de contact

    Cookies

    Si vous déposez un commentaire sur notre site, il vous sera proposé d’enregistrer votre nom, adresse de messagerie et site web dans des cookies. C’est uniquement pour votre confort afin de ne pas avoir à saisir ces informations si vous déposez un autre commentaire plus tard. Ces cookies expirent au bout d’un an. Si vous vous rendez sur la page de connexion, un cookie temporaire sera créé afin de déterminer si votre navigateur accepte les cookies. Il ne contient pas de données personnelles et sera supprimé automatiquement à la fermeture de votre navigateur. Lorsque vous vous connecterez, nous mettrons en place un certain nombre de cookies pour enregistrer vos informations de connexion et vos préférences d’écran. La durée de vie d’un cookie de connexion est de deux jours, celle d’un cookie d’option d’écran est d’un an. Si vous cochez « Se souvenir de moi », votre cookie de connexion sera conservé pendant deux semaines. Si vous vous déconnectez de votre compte, le cookie de connexion sera effacé. En modifiant ou en publiant une publication, un cookie supplémentaire sera enregistré dans votre navigateur. Ce cookie ne comprend aucune donnée personnelle. Il indique simplement l’ID de la publication que vous venez de modifier. Il expire au bout d’un jour.

    Contenu embarqué depuis d’autres sites

    Les articles de ce site peuvent inclure des contenus intégrés (par exemple des vidéos, images, articles…). Le contenu intégré depuis d’autres sites se comporte de la même manière que si le visiteur se rendait sur cet autre site. Ces sites web pourraient collecter des données sur vous, utiliser des cookies, embarquer des outils de suivis tiers, suivre vos interactions avec ces contenus embarqués si vous disposez d’un compte connecté sur leur site web.

    Statistiques et mesures d’audience

    Utilisation et transmission de vos données personnelles

    Durées de stockage de vos données

    Si vous laissez un commentaire, le commentaire et ses métadonnées sont conservés indéfiniment. Cela permet de reconnaître et approuver automatiquement les commentaires suivants au lieu de les laisser dans la file de modération. Pour les utilisateurs et utilisatrices qui s’enregistrent sur notre site (si cela est possible), nous stockons également les données personnelles indiquées dans leur profil. Tous les utilisateurs et utilisatrices peuvent voir, modifier ou supprimer leurs informations personnelles à tout moment (à l’exception de leur nom d’utilisateur·ice). Les gestionnaires du site peuvent aussi voir et modifier ces informations.

    Les droits que vous avez sur vos données

    Si vous avez un compte ou si vous avez laissé des commentaires sur le site, vous pouvez demander à recevoir un fichier contenant toutes les données personnelles que nous possédons à votre sujet, incluant celles que vous nous avez fournies. Vous pouvez également demander la suppression des données personnelles vous concernant. Cela ne prend pas en compte les données stockées à des fins administratives, légales ou pour des raisons de sécurité.

    Transmission de vos données personnelles

    Les commentaires des visiteurs peuvent être vérifiés à l’aide d’un service automatisé de détection des commentaires indésirables.
    Save settings
    Cookies settings